SuperMam à coeur ouvert

Le changement

Un certain François avait dit « le changement c’est maintenant!”. Autant vous dire qu’en politique, le changement on ne l’a pas vu passer et que le con s’est bien planté.

Mais ce n’est pas de politique dont il est question aujourd’hui. Que nenni. Le changement dont je veux vous parler concerne mon uc.

Oula ne vous emballez pas! Il n’est nullement question que je vous montre mon uc. Mon uc restera bien au chaud dans sa culotte en coton. Vous n’en verrez ni la couleur, ni quoi que ce soit d’autre d’ailleurs..

Le changement dont il est question fait écho à cet article-là (et si tu cliques, la magie d’Internet va t’ouvrir la page de l’article en question… C’est magique , je te dis!!).

Donc le changement concerne l’image que j’ai de moi, de mon (maudit) corps. J’ai eu un électrochoc la dernière fois que je me suis vue dans une glace. La dernière fois que je me suis VUE.

Les larmes n’ont rien changé. Elles ont juste floutté la vision que j’avais de moi à ce moment-là. La claque a été difficile à digérer. Dure à avaler. Extrêmement amère…. Mais tellement nécessaire…. Inévitable même.

J’ai donc décidé de me reprendre en main. Histoire d’être un jour capable de cohabiter avec l’horrible chose qui me sert de corps. 

Étape 1. L’alimentation. Non, je ne fais pas de régime. J’ai juste arrêter de bouffer comme une truie, de me gaver de cochonneries et je fais un peu plus attention à ce que je mets dans mon assiette. Bref, plus de resservice à table, assiette plus petite, rééquilibrage, moins de sucre, moins d’alcool, plus d’eau dans la journée… Des trucs touts simples mais qui ont déjà le mérite d’être efficaces…

Par contre, je vous arrête de suite. Je n’ai supprimé ni l’alcool (malheureux, vous voulez ma mort?), ni le sucre (vous voulez ma double mort??). J’ai juste dis que j’avais réduis… Je veux bien être moins grosse, je ne veux pas devenir aigrie…

Étape 2: la (re)mise au sport…. ça me fait toujours rire. Moi, Nénette, je fais du sport. J’ai été le genre de nana qui se faisait dispenser pour un oui et pour un non. Qui inventait tout et surtout n’importe quoi pour ne pas faire de sport. Je fuyais tout ce qui ressemblait de près ou de loin à du sport… Bref à la base Nénette + sport = incompatible.

Mais cette fois, histoire de ne pas me laisser aller à l’abandon du sport au bout de 24 secondes, j’ai fait appel à un coach sportif. Et vu ce que ça me coûte, autant vous dire que je ne suis pas prête d’abandonner. Argument 1 : check!

Pour ne pas bouder mon plaisir, le mec est beau. Argument 2 : check!

Pour couronner le tout, le mec c’est une crème. Un homme gentil, compréhensif, humain, généreux… J’arrête là, il me lit, il va prendre le melon! Argument 3: check!

Voilà j’ai toutes les cartes en main pour ne rien lâcher…

Le changement est en train de se mettre en place. 

Aujourd’hui ça fait 2 mois je j’ai attaqué mon « régime” (je déteste ce mot, beurk!) et un mois que mon coach me suit (ou qu’il me torture, comme vous voulez) et j’ai déjà perdu presque 5 kilos.

Youhou! Allez, faites-moi une ola digne de ce nom bordel! Je l’ai méritée !

C’est bon, c’est bon, calmez-vous, je ne suis pas Kate Moss non plus. 

Mais je peux vous dire que, putain, ça fait du bien. Et ce que je retiens, plus que le chiffre qui s’affiche sur cette connasse de balance, c’est que j’en suis capable. CAPABLE, bordel! 

Moi, la gourmande boulimique qui n’a jamais fait de sport de sa vie, je suis capable d’opérer un virage à 180 degrés. Je peux me reprendre en main. Je peux arrêter de me gaver. Je peux courir 40 minutes de suite. Je peux le faire.

Histoire que vous reveniez encore me lire et que je fasse un peu de chiffres sur le blog (oui, je suis ce genre de blogueuse pourrite qui court après ses stats) (oh c’est bon, j’rigole) (un peu) je ne vais pas vous raconter tout de suite quels sont mes mes objectifs de poids et encore moins ceux de course. Je garde tout pour un prochain article…. Oui Oui, je suis pourrite, je vais vous faire languir, et vous reviendrez….. Et oui!!!!

Dans la version polie du truc, je vous dirais juste que chacun porte en lui les clés du changement. Dans ma version, je vous dirais qu’il faut juste se sortir les doigts du uc….

SuperMam, François H. dans le texte, le changement, blablabla!

 

 

5 réflexions au sujet de “Le changement”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s