SuperMam à coeur ouvert

Être une femme…

Dans la lignée de l’article que j’ai publié ce matin, je vous offre un second article aujourd’hui. Oui 2 articles dans la même journée, je suis en forme n’est-ce pas?

Pour LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME (et non pas la journée de la femme, bordel encore une fois!), je voulais aussi parler de comment il faut éduquer les jeunes garçons dès le plus jeune âge pour qu’ils deviennent des hommes ouverts et égalitaires… Et ce que j’aimerai dire à ma fille pour qu’elle comprenne à quoi correspond ce 8 mars. Ce qu’il faut qu’elle en attende et ce pourquoi rien n’est jamais acquis.

Oui les droits des femmes n’est pas que la panache des femmes! Non, non, et non! C’est avant tout une question humaine, qui concerne TOUS les Hommes, avec un grand H.

Et je vous le redis, tout est question d’éducation.

Ici mon fils est élevé dans les mêmes conditions que ma fille. Il participe aux tâches ménagères, il met et débarrasse la table, il passe l’aspirateur dans sa chambre, il m’aide à étendre le linge propre ou à le décrocher… En même temps, il a un très bon modèle à la maison puisque mon z’hom participe beaucoup à notre vie quotidienne. Il s’occupe du repassage, de la vaisselle autant que moi, il douche et fait manger les enfants quand je ne suis pas là. Depuis la naissance de nos enfants, il a toujours été là, il les a bercé quand j’étais trop épuisée pour me lever. Il a changé leurs couches et mouché leurs nez.

Et c’est ça que je veux inculquer à mon fils. Je veux qu’il sache qu’il n’y a aucune honte à préparer le repas, à faire le ménage, à s’occuper des enfants, à ne pas se comporter comme un cloporte machiste qui attend que sa gamelle arrive toute chaude sur la table. Bien au contraire, je pense sincèrement que pour être un homme grand et fort, il faut être un homme à l’écoute des besoins de sa famille et égalitaire, juste et droit vis-à-vis des femmes. Ce n’est pas en considérant qu’une femme à moins de valeur que soi qu’on prouve justement sa valeur aux yeux du monde. Ce n’est pas en violant des femmes qu’on prouve qu’on est un homme. Ce n’est pas en tabassant une femme qu’on prouve qu’on est fort. Ce n’est pas en refusant l’accès à la culture et à l’instruction aux femmes qu’on montre qu’on est puissant…

Pourquoi l’homme se met toujours au volant quand un couple doit prendre la voiture? Comme si c’était obligatoire que l’homme soit au volant et la femme, assise à côté. Messieurs, si vous voulez montrer que votre femme est votre égale, commencez par lui proposer de conduire. Le volant n’est pas que la place des hommes. Et ce n’est pas automatique que vous posiez votre cul à cette place. Nous, les femmes, on a aussi envie de conduire parfois, on ne veut pas toujours être relayée à côté…

Autre exemple, pourquoi la Saint Valentin est plus ou moins réservée aux hommes? Regardez les publicités à cette période-là : « messieurs, offrez des fleurs à votre femme! ». Pourquoi les femmes ne pourraient-elles pas offrir des fleurs à leur homme? Pourquoi ça ne serait que le seul et unique « droit » des hommes? Pourquoi ça choque qu’une femme aille chez le fleuriste en disant qu’elle veut un bouquet pour l’offrir à son homme?

C’est là qu’il faut éduquer les gens. Et c’est ça que je veux que ma fille sache.

Oui, elle peut devenir ce qu’elle veut quand elle sera grande. Oui, elle peut faire de la moto, de la boxe, de la politique, du foot ou n’importe quoi d’autre si elle veut. Oui, elle peut offrir des fleurs à son homme. Oui, elle peut choisir son destin. Oui, elle à le droit d’être une femme sans en avoir honte.

Être une femme c’est être aussi importante, puissante, intelligente, forte, courageuse, créative, cultivée qu’un homme.

Être une femme c’est pouvoir voter, voyager, conduire, gérer des affaires, apprendre, se cultiver comme un homme.

Être une femme ce n’est pas être inférieure, inégale, sous-estimée, maltraitée, asservie, annihilée, battue, violée, excisée, enfermée par les hommes.

Être une femme c’est faire ses propres choix, c’est affirmer son essence même de femme, c’est porter la vie si on veut, c’est se marier si on veut, c’est être cheffe d’entreprise, c’est être mère au foyer, c’est ne pas se soumettre aux injonctions de beauté, de maternité, de travail, de ménage, d’instruction imposées par les hommes…

Alors voilà ce que je souhaite dire à ma fille et à toutes les petites filles, jeunes filles et femmes du monde.

Lorsqu’un homme te dit : « tu ne peux pas le faire parce que tu es une femme ».

La seule réponse à donner est :

« Non seulement je vais le faire mais en plus je vais le faire aussi bien, si ce n’est mieux que toi parce que je suis une femme! Bordel! »

Et pour finir, voilà ce que chaque petit garçon, jeune homme ou homme devrait entendre : « non, la femme qui est à côté de toi n’est pas une chose inférieure et inutile et oui elle peut faire exactement la même chose que toi et le fait qu’elle ait un vagin n’est  absolument pas un frein à quoi que ce soit! Compris?!! Bordel! »

Ah oui et les droits des femmes n’est pas que le combat dont il faut parler le 8 mars, hein! On est bien d’accord que c’est un combat quotidien!

SuperMam, femme féminine et féministe!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s