SuperMAMAN

A la carte

Quelle est selon vous, la pire corvée de la vie quotidienne?

Selon un sondage réalisé sur un échantillon de 12 personnes (en gros moi et tous mes moi), la corvée la plus merdique qui arrive en tête des hit parades de la chiantitude de toutes les corvées, c’est la préparation des repas.

Et pour quelles raisons me diriez-vous? Bah parce que je l’ai décidé, vous répondrais-je…

Non sans rire, préparer à manger est le pire truc qu’il faut faire dans une maison. Bon Ok, faire tourner les lessives, étendre le linge, le repasser et se taper la putain de bassine de chaussettes et de culottes n’arrivent pas très loin derrière mais il faut reconnaître que la bouffe, c’est vraiment le truc le plus chiant du monde.

D’abord parce qu’il faut faire les courses. Remplir le charriot, le vider en caisse, le re-remplir en sortie de caisse, tout fourrer dans le coffre de la bagnole, tout vider une fois à la maison, tout ranger dans les placards… Rien que ça, déjà ça m’a emmerdé à écrire alors imaginez à faire!

Mais là on la corvée se met encore en place, c’est lorsqu’il faut cuisiner ce que nous avons acheté… Et la plupart du temps, on se retrouve devant un frigo ouvert plein à craquer et aucune idée de ce qu’on va bien pouvoir faire avec tout ça.

Pour ne plus avoir à me dire « et ce soir, on mange quoi? », je me suis lancée dans une organisation millimétrée (enfin presque!) au poil de fesse de chihuahua près: je réfléchis à tout ce que je vais cuisiner dans la semaine AVANT d’aller aux courses…

Je prépare consciencieusement mes repas en prenant soin d’ouvrir d’abord tous mes placards et de faire le tour de ce que j’ai déjà dans le congélateur et le frigo.

Je fais mes menus et ma liste de course en parallèle.

Avantage 1: je réduis considérablement la facture de mes courses parce qu’en général, j’ai déjà plein de nourriture que j’ai achetée les fois d’avant et que je n’ai pas utilisée.

Avantage 2: je réduis considérablement le gaspillage alimentaire. En sachant à l’avance ce que je dois acheter, je ne prends que le nécessaire, je ne cuisine donc que l’essentiel et j’évite de jeter des quantités de nourriture insensées.

Avantage 3: je prévois bien plus de légumes et un peu moins de pâtes. Je prévois des menus rapides à faire même à base de légumes pour éviter le « j’ai pas le temps / j’ai pas envie, je fais des pâtes ».

Ne vous leurrez pas, il y a aussi des inconvénients.

Inconvénient 1: je n’ai pas toujours l’inspiration. Même en s’y prenant à l’avance, je n’ai pas toujours des idées de repas. Les mêmes plats reviennent assez souvent.

Inconvénient 2: les enfants restent les maîtres à bord. « Non maman, je ne veux pas des petits pois / carottes, je veux de la pizza ». Donc parfois, on change le menu à la dernière seconde histoire de ne pas avoir trop de scandales.. Oui, je suis faible, mes enfants sont les maîtres du monde, enfin de mon monde en tout cas…

Inconvénient 3: parfois Z’hom se fout royalement de ce qui est écrit sur le frigo et fait ce qu’il veut à manger… Je ne suis pas à la maison tous les jours pour superviser la préparation des repas donc parfois les enfants enchainent un repas à base de pâtes avec un repas à base de riz… Pour l’équilibre, on repassera…

Malgré tout, je dois vous avouer que depuis que je prépare mes menus à l’avance, j’ai retrouvé un peu de plaisir à cuisiner.

Enfin, je ne dis pas que je vais devenir l’héritière de Bocuse et que je kiffe passer du temps en cuisine, je dis juste qu’en m’organisant, je gagne du temps et de l’agréabilité (ça ce dit,ça?) (non, je ne crois pas!) dans le quotidien…

Et surtout, surtout, je gagne en équilibre alimentaire. Je cuisine beaucoup plus de légumes et un peu moins de pâtes et je fais en sorte de proposer une plus grande variété de plats à mes enfants.

Si vous voulez une astuce qui vous garantira un minimum de « je veux pas des petits pois / carotte, je veux de la pizza », prévoyez des repas spécial enfants. Un soir avec des pizzas ou des croques monsieur à la carte ne fera de mal à personne et vous laissera un moyen de pression sur vos enfants.

« Chéri je ne vais pas faire les pizzas ce soir puisque j’ai prévu de les cuisiner vendredi soir ». S’ils savent lire, ils regarderont le menu affiché sur le frigo (comme à la cantine) (enfin à la cantine, le menu n’est pas sur le frigo) (mais vous suivez, c’est bon?) et seront ravis de voir que vous avez tout prévu…

Autre astuce : s’ils sont en âge de comprendre, impliquez-les dans l’élaboration des menus. S’ils se sont investis dans la préparation de la carte, ils prendront plus de plaisir à manger même si ce sont des légumes,  vu que c’est eux qui auront choisi… Et ils peuvent aussi vous donner des idées auxquelles vous n’auriez pas pensé.. C’est tout bénèf pour vous !

Alors voilà, je vous ai révélé une de mes astuces pour faire passer plus en douceur cette corvée pourrie…

Et vous, vous êtes plutôt courses en freestyle ou élaboration des menus à l’avance?

SuperMam, presque super organisée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s